Biographie de Ziad Antar // Les ressources pédagogiques

mardi 4 février 2014, par lacriee

Ziad Antar vit et travaille entre Saida, sa ville natale au Sud Liban et Paris.

Né en 1978, Ziad Antar a étudié l’ingénierie agricole à l’université Américaine de Beyrouth, puis le cinéma à l’École supérieure des Études cinématographique à Paris jusqu’en 2003. Il réalise plusieurs documentaires pour la chaîne Arabe al-Arabiya, et notamment, L’Islam et la Laïcité (2004), Lebanon and its Partners (2005), The Role of Europe (2007) et assiste des vidéastes et réalisateurs au Liban (Akram Zaatari, entre autres).

Parallèlement, Ziad Antar s’intéresse à la vidéo et à la photographie. Sa rencontre avec l’artiste Jean-Luc Moulène au cours d’une résidence au Liban est déterminante et le conduit à participer à un programme de recherche et de résidence du Palais de Tokyo en 2003, puis à suivre un an de post diplôme à l’École des Beaux-Arts de Paris.

Dans les années 2000, Ziad Antar développe également un travail photographique lié au document avec la Fondation arabe de l’image basée à Beyrouth. Il découvre les missions photographiques lancées en France par la DATAR en 1983 autour du recensement des territoires, dans l’héritage de la mission héliographique française du XIXe siècle. Elles lui inspirent la série Portrait de Territoires, réalisée sur les côtes des Émirats Arabes-Unis. Les photographies révèlent l’impact des évolutions socio-économiques sur les paysages, leurs transformations passées et à venir, notamment à Dubaï ou Abou Dabhi.

L’image, fixe ou en mouvement, constitue le cœur de l’œuvre de Ziad Antar. S’intéressant aux différents supports et techniques photographiques et filmiques, il fait de ceux-ci la matière première de son travail. Pour la série Expired (2000-2010), il a ainsi réalisé des vues urbaines et des portraits à partir de vieux négatifs périmés, récupérés dans les arrières boutiques de studios photos. Chez lui, l’image est une idée et son support -film ou photographie-, la matière de cette idée .

Les œuvres de Ziad Antar ont été exposées dans de nombreux musées et notamment à la Tate Modern de Londres, au Centre Georges Pompidou et au Palais de Tokyo à Paris ainsi qu’au New Museum de New York. Il a également participé à la Biennale de Sharjah aux Émirats Arabe Unis, et à la Biennale de Taipei, Taïwan en 2008.