Clémence Estève // Les ressources pédagogiques

jeudi 20 octobre 2016, par lacriee

Née le 15/07/1989 à Marseille

vit et travaille à Rennes

 http://clemenceesteve.wixsite.com/clemence-esteve

Membre fondateur du Praticable, lieu d’exposition indépendant rennais géré par de jeunes artistes depuis 2013, Clémence Estève est diplômée  de l’ESAAB de Rennes en Juin 2015. Elle a participé à plusieurs expositions collectives notamment au Frac Bretagne pour Mettre à jour (du 18 Septembre au 11 Octobre 2015), mais aussi à la galerie du 48, la même année, accompagnée par Robin Garnier-Wenisch pour l’exposition Ruine avec figure, dans laquelle elle interrogeait les codes utilisés par l’archéologie. Elle a également contribué à l’exposition Nous ne sommes pas là pour réinventer l’histoire avec Sophie Kerléaux à Standards en 2013.

 Dans ses œuvres, Clémence Estève nous invite à réfléchir autour des notions de récit, d’oubli, de mémoire et de conservation. On peut prendre pour exemple l’œuvre Erre réalisée en 2016 et composée de sable de cire et de graphite. Cette œuvre prend la forme d’une coupelle de sable remplie de cire sur laquelle sont imprimés les mots suivant : insula, île, îlots et lotissement. S’inspirant des tablettes d’écritures en cire utilisées quotidiennement par les gallo-romains, l’artiste ne grave pas dans la cire mais laisse une empreinte. Elle détourne aussi notre langage feignant une analogie entre le premier mot « insula » et le dernier mot « lotissement »et révèle comment les mots changent, évoluent et disparaissent au grès du temps mais aussi d’amalgames.

Avec le projet de résidence Remise en jeu, la jeune artiste poursuit ses recherches sur la notion d’erreur à travers le temps et l’histoire en « remettant en jeu » les récentes découvertes des archéologues sur le chantier de fouilles de l’Hôtel Dieu. Cette notion de jeu, on la retrouve sans cesse dans l’œuvre de l’artiste qui explore avec humour et dérision l’expérience de l’erreur humaine.

 

Clémence Estève, Erre, 2016, Sable, cire, Graphite